Webzine

Interview // Joya Mooi // LP hardmelk
Interview // Joya Mooi // LP hardmelk

Pour la sortie de son premier LP Hardmelk, Joya Mooi, nous a accordé un interview, je vous laisse découvrir son parcours, actualité et sa musique, enjoy it!

 

Reno : hello joya, je vais essayer de pas me dispersé durant cet interview, j'ai enormément apprécié ton album ! Alors comment ca va ?

Joya : Je vais bien merci, j'ai écrit pas mal de chansons ces derniers temps et j'ai beaucoup travaillé avec mon groupe

Reno : Ton Lp/Hardmelk est il ton premier projet ?

Joya : Oui, en fait MC (theatre productions) m'a demandé de faire un album destiné à une pièce de theatre. Quand j'ai commencé à enregistrer l'album, la réaction de mes amis était enthousiaste donc je me suis dit que je pourrais aussi bien le balancer sur Itunes et faire un clip.

Reno : Quelle est ton parcours musicale ?

Joya : J'ai commencé le saxophone à l'age de dix ans et quelques années après, j'ai pris des cours de chant. Quand j'avais 16 ans, j'ai été reçue au conservatoire pour étudier le jazz mais j'ai quitté l'école au bout d'un an. Etudier au conservatoire ne m'inspirait pas du tout. J'ai commencé à perdre mon intérêt pour la musique et j'ai décidé d'arrêter la musique pendant un moment. Et puis, MC m'a demandé de bosser sur ce projet

Reno : Quelle sont tes influences musicales ?

Joya : Parmi les artistes qui m'ont influencé ces dernières années il y a the Gershwin brothers, Gil Gilberto, Chet Baker, Muddy Water et Jimi Hendrix. Ca fait des années que je les écoute. Plus récemment, mes amis Full Crate & Mar, les producteurs FS Green and SirOj m'ont beaucoup inspiré.

Reno : J'ai vu que tu aimait mixé différents styles comme la soul, l'électro, la Grim, le Dub...est ce que tu as un seul producteur, est ce que tu composes seule ?

Joya : Pour cet album, j'ai vraiment voulu travailler avec plusieurs producteurs parce que je me lasse assez vite. Donc j'ai demandé à chacun de créer un truc qu'ils n'avaient jamais fait auparavant, c'est comme ca que l'album est en fait plein de styles différents. Je les ai laissé s'occuper de la production et je me suis occupé des mélodies et des textes

Reno : Quelles sont les thèmes qui t'inspirent dans tes chansons ?

Joya : Je ne pense pas vraiment à ce que j'aimerai faire entendre aux gens. J'écris car j'en ai envie et en fait je n'ai pas vraiment conscience que les gens écoutent mes chansons. On m'a fait part de drôles de réactions étranges pour la chanson « Doctor »

Reno : Est ce que tu peux présenter les 2 mc's en feat 'Mar'& 'Jonnboi qui posent sur les titres 'my day' et 'get me'?

Joya : Mar est un chanteur d'amsterdam qui la plupart du temps bossent avec Full Crate mon producteur, j'ai enregistré cet album sans leur studio, ce qui explique pourquoi j'ai rencontré Mar. Joonboi est un Mc qui vient d'Uk que j'ai connecté avec full crate, nous aimons tous les 2 la Grim, donc ca été vite pour poser un son sur l'une de mes chansons.

Reno : Quels sont les retours de la presse musicale, radio, média et du public ?

Joya : Aux Pays-Bas j'ai eu de bonnes critiques de la part de blogs underground et des chaines tv mais c'était presque rien comparé à celles que j'ai eu aux Etats-Unis. Il y a un mois, on m'a dit que mon single passait même à la radio. Les critiques sont en général très positives, les médias sont simplement curieux de savoir qui est la jeune de 19 ans derrière tout ca.

Reno : Est que tu travailles avec un label et est ce que tu voudrais rester indé ?

Joya : J'aimerai rester indépendante le plus longtemps possible, j'apprécie vraiment de pouvoir travailler sur des projets à court terme sans avoir à faire avec un directeur de label. Mais si je veux vraiment continuer dans la musique, il faudra bien que je fasse du business avec des label.

Reno : Est ce que tu as des dates, des projets , Comment ce passe le contact avec le public ?

Joya : J'ai joué à Amsterdam et un peu partout aux Pays-Bas et j'essaie de poser des dates dans d'autres pays. Beaucoup de personnes aimeraient me voir en concert, et c'est bon signe. Mais en attendant ma tournée mondiale, je répète et jam seulement

Reno : On est imprésionné par la scène hollandaise avec des sons comme 'la mélodia' etc...que ce passe t'il à Amsterdam ??

Joya : Je pense que la scène à Amsterdam est très vivante car nous sommes tous entraînés par le désir de créer de nouveaux sons. La scène musicale n'est pas très grande donc c'est facile de rencontrer les artistes qui t'intéressent. Tout le monde est enclin à travailler avec les autres. Ce n'est je pense pas par hasard que cela se passe là ou la consommation de cannabis est légalisé ah ah !!

Reno : Est que tu écoutes un peu de son de france (hip hop, soul, electro, dub..) ?

Joya : J'adore écouter Saian Supa Crew et ces dernières semaines Long Distance de Onra m'a vraiment épatée. J'aime beaucoup aussi le rappeur belge Baloji, mon français n'est pas top mais je pense que sa voix est vraiment géniale. Je pense que ce serait encore mieux si je pouvais comprendre ce qu'il dit.

Reno : merci beaucoup pour ce superbe LP Joya ! Est ce que tu as des liens pour acheter,écouter l'album ?

joya : vous pouvez soutenir et acheter l'album sur Itunes http://itunes.apple.com/nl/album/hard-melk/id364002601 ou si vous avez pas de money , l'écouter en stream sur Nalden http://www.nalden.net/#/audio/926/

Reno : Un dernier mots pour nos lecteurs ?

Joya : Que la force soit avec toi et continue de faire ce que tu veux faire en écoutant Hard Melk

Reno: merci!

Interview réalisé le 19/06/10 par Reno Culture Active (mail renodetraz@gmail.com) Merci a Cécil pour l'aide à la traduction vous trouverez une version en anglais de l'interview.

 

//English Version //

 

Reno : hello Joya, thx for your time, I'll try not to be distracted during the interview, you're a such a lovely person and you have such a nice voice, so what’s up ?

Joya : I’m doing just fine, I’ve been writing some new songs and practicing a lot with my band.

Reno : your lp // Hard melk is your official first project ?

Joya : Yes, MC (theatre productions) asked me to make an album that they could use in a theatre play. I started recording for the album, and began to receive good feedback from friends. So i thought, I might as well just throw it in Itunes and make a videoclip

Reno : So how did you become a musician ?

Joya : At the age of 10 I started playing saxophone, and a few years later I began taking vocal lessons. When I was 16 I got accepted to the conservatory to study jazz but left the school after a year. Studying at the conservatory didn’t inspire me at all. I began losing my interest in music, so I decided to ‘quit’ music for a while. That decision lasted for a few months, until MC asked me to work on this music project.

Reno : Who are the artists you're influenced by ?

Joya : The artists who influenced throughout the years are the Gershwin brothers, Gil Gilberto, Chet Baker, Muddy Water and Jimi Hendrix. I’ve been listening to their music for years. But lately also my friends Full Crate & Mar, producers FS Green and SirOj inspire me a lot.

Reno : I see you like to mix different styles, like soul, electro, grim, dub … Do you work with more than one producer? And do you compose yourself

Joya : For this album I really wanted to work with different producers, cause I’m quickly bored by one genre. So I asked producers to create something that they never did before, and that’s how the album became a huge mix up of styles. I let them do the producing, and I take care of the vocal melodies and lyrics

Reno : What kind of themes do you like to use in your songs ?

Joya : I don’t really think about what I want to let people know. I write because I want to write, and I’m actually not very conscious of people hearing my songs. I received the weirdest reactions when people hear ‘Doctor’

Reno : Can you presents the featuring mc’s ‘mar’ and ‘jonnboi’, who sang with u for the song ( my day, get me) ?

Joya : Mar is a singer from Amsterdam, who most of the time teams up with producer Full Crate. I recorded the album at Full Crate’s studio and that’s explains how I met Mar. And Jonnboi is an MC from the Uk who also was hanging out in Amsterdam with Full Crate. We both like grime and dub so didn’t take long before he was rhyming on one of my tracks.

Reno : What kind of feedbacks do you get from the press, radio media and public ?

Joya : In the Netherlands I received attention from underground blog and tv network, but that’s was almost nothing comparing to the attention that I received from the States. A month ago I heard that they played my single on the radio. In general the critics were very positive, the media is just curious where this unknown 19-year old girl out of nowhere came from.

Reno : Did you work with a label, do you want to stay independent ?

Joya : Want to stay independed as long as possible, I really enjoy working on short projects and not have to deal with a label owner. But if I really want to make more music, wich I do, I have to make some deals with labels

Reno : Any gigs planned in the near future? How do you like performing live?

Joya : I’ve been playing in Amsterdam and in the rest of the Netherlands, but trying to set some dates to perform out of the country. A lot of people are interested and want to see my live, so that’s already a good to know. Until my worldtour started yet, it’s just bandpractice and jamsessions

Reno : Actually, we like the scene in amsterdam, same ‘la melodia’…., what happened in Amsterdam for all this good music ?

Joya : I think to scene in Amsterdam is so vibrant because we all are driven to create new sounds. The music scene is not big, so it’s not hard to get in touch with the people you want to know. Everybody is very willing to work with each other. Big chance that the vibe also has something to do with the legalisation of drugs, haha.

Reno : Did you listen to any French music (hip hop, soul, electro, dub …) ?

Joya : I really enjoy listening to Saïan Supa Crew and these past weeks Onra’s 'Long Distance’ is blowing my mind. And I really like rapper Baloji from Belgium, my french isn’t that strong but he’s voice and the music is amazing. I but it’s even more beautiful if you actually know what he’s saying

Reno : Many thanks to u joya ! So about this magnificent LP, have u got any links or addresses for people to buy this album ?

Joya : You can buy the album at Itunes (http://itunes.apple.com/nl/album/hard-melk/id364002601), and if you don’t have enough money than just stream the album via Nalden (http://www.nalden.net/#/audio/926/).

Reno : Do you want to add some words for readers ?

Joya : May the force be with you, keep doing what you wanna do while listening to Hard Melk.

Thanx to Joya Mooi for this interview (16/07/10) (contact : renodetraz@gmail.com) And cécil for help for the traduction.


- posté par reno -